acier écroûté galeté
acier écroûté galeté
Aciers spéciaux
Aciers spéciaux

Aciers laminés, écroûtés galetés, étirés, rectifiés

Au sein même des usines productrices, des unités de parachèvement ont été développées pour amener l’acier dans un état de surface idéal pour permettre son utilisation et sa vente.

 

Aciers laminés

 

Dans une première étape, en usine, les brames, billettes et blooms sont issus du procédé de fabrication des aciers par coulée continue. Ces demi-produits passent dans un laminoir (passage entre deux cylindres) pour y être amenés à la dimension voulue. Cela constitue la matière première pour la fabrication des tôles et des ronds qui sont les produits finis en vente dans le commerce.

 

Aciers étirés

 

L’opération d’étirage à froid (ou calibrage) consiste à passer une barre issue de l’état brut de laminage à chaud, décalaminée (sans calamine), dans une filière, en réduisant son diamètre, pour l’étirer et obtenir une barre aux tolérances dimensionnelles serrées. Son aspect extérieur en est modifié avec un état de surface lisse. Ses caractéristiques mécaniques sont également modifiées par cet étirage. Le durcissement (écrouissage) est la modification la plus évidente observée sur les caractéristiques mécaniques. Autres opérations également réalisées par l’étireur: le bout des barres est chanfreiné pour faciliter leur usage notamment leur positionnement dans les embarreurs. Les barres sont redressées pour être le plus droites possible.  Cette opération d’étirage, réalisée en usine, permet d’obtenir des aciers étirés ronds de tolérances h9 ou h10 et des carrés, des méplats et des hexagones de tolérance h11.

En sortie de ligne d’étirage, les barres sont contrôlées, pesées, cerclées, étiquetées puis expédiées.

Exemples : les aciers inoxydables sont souvent étirés jusqu’au diamètre 45. Au-delà, ils sont écroûtés. L’acier S300Pb est un acier étiré doux de décolletage. L’acier ETG100 est un acier calibré (=étiré). Les aciers C45 sont étirés juqu'au diamètre 75. Au delà, ils sont écroûtés-galetés.

 

Dans la gamme des aciers, vous trouverez des aciers étirés plats en acier doux S235JR +C et en aciers mi-durs C45 +C.

 

Rares demandes en C35E ou C35R où la lettre désigne des taux de soufre et de phosphore contrôlés.

 

Aciers écroûtés galetés ou tournés

 

L’opération d’écroûtage est une opération d’usinage par enlèvement de copeaux qui vise à retirer d’un acier, à l’état brut de laminage à chaud, sa couche superficielle (peau, croûte).

 

L’écroutage peut avoir deux objectifs :

 

  • obtenir un état de surface exempt de défauts de peau issus de la coulée ou du laminage du produit.
  • obtenir des caractéristiques géométriques et dimensionnelles supérieures à celle d’un produit brut de laminage.

 

L’écroûtage est donc une opération de calibrage qui vise à réduire les défauts de l’ovalisation pouvant résulter de l’opération de laminage (défauts divisés par deux).

Les barres sont d’abord pré-dressées avant d’être écroûtées. Elles passent dans un tour à écroûtage où la barre avance sans tourner à l’intérieur d’une tête mise en rotation comportant plusieurs outils de coupe. Puis elles sont ensuite galetées par passage dans une dresseuse à galets pour améliorer leur rectitude. Cette opération vise à réduire l’ovalisation et les ondulations résultant de l’écroûtage.

Les ondulations, qui constituent des stries sur les barres, sont d’ailleurs un moyen de reconnaissance de ce procédé de fabrication.

Exemple : les aciers à outils fournis par la société Bohler sont tous écroûtés galetés.

 

Ce procédé n’induit pas, au contraire de l’étirage, d’écrouissage (augmentation de la dureté) de la surface mais peut provoquer des regonflements (ondulations) qui rendent les barres moins constantes que l’étirage mais laisse la matière exempte d’impuretés ou de défauts de surface.

 

Aciers rectifiés

 

La rectification est l’opération d’usinage visant à l’enlèvement de matière par meulage afin d’obtenir un état de surface avec des tolérances dimensionnelles très serrées. On parle de rectification cylindrique entre pointes ou « centerless » et de rectification sur des surfaces planes (surfaçage). Euracier propose dans son catalogue des plats rectifiés  sur une vingtaine de nuances différentes et des ronds rectifiés.

Les aciers rectifiés, livrées avec un emballage pour les protéger pendant le transport, sont souvent protégés en surface par un papier ou une huile qui les recouvre. Cela constitue une protection efficace contre la corrosion (rouille). L’acier 42CD4 traité rectifié rouillera moins vite qu’un 38/42CD4 brut.

 

Exemples : les aciers C45 sont disponibles à l’état rectifié. Les aciers 42CD4 sont disponibles à l’état rectifié. L’acier STUB est rectifié.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Aciers spéciaux

Aciersspeciaux

Frédéric Crespel

109 rue de la paix

31790 Saint-Sauveur

Tél.: 07.81.62.45.79

 

Vous pouvez nous écrire à:

aciersspeciaux@gmail.com