Aciers spéciaux
Aciers spéciaux

Usinage

Ces aciers sont destinés à être usinés et parfois soudés. Les principales techniques d’usinage sont le tournage, qui est l’enlèvement de la matière pour obtenir des formes cylindriques et le fraisage, qui est l’enlèvement de la matière sur des surfaces planes. L’alésage est l’opération qui vise à usiner avec soin la surface intérieure d’un cylindre. Ces opérations peuvent être réalisées sur des machines-outils conventionnelles ou des machines-outils à commandes numériques (CN), c’est-à-dire à programmation et automatisées. Ces opérations de coupes nécessitent des outils de coupe et l’usineur cherche en permanence à optimiser ses coûts de production.

Autres techniques d’usinage : le perçage, le taraudage, le décolletage, la rectification, l’électroérosion par fil ou enfonçage, le polissage…

 

Le taraudage est l’opération d’usinage qui vise à réaliser un pas de vis dans un trou.

 

Le décolletage est l’enlèvement de la matière pour des pièces de révolution (vis, boulons, axes…). Comme cela exige de haute cadence sur des tours automatiques alimentés automatiquement par des barres, ces barres doivent être exemptes de tout défaut et avec des tolérances dimensionnelles serrées. On utilise souvent des barres étirées ou écroutées galetées et quelque fois rectifiées. Grâce à la présence de soufre et de plomb, la matière (à usinabilité améliorée) s’usine vite et à faible coût. Parmi les nuances utilisées, on trouve le S300Pb, l’aluminium 2007, 2011 ou l’inox 303.

 

La rectification est l’opération d’usinage visant à l’enlèvement de matière par meulage afin d’obtenir un état de surface avec des tolérances dimensionnelles très serrées. On parle de rectification cylindrique entre pointes ou « centerless » et de rectification sur des surfaces planes (surfaçage). Euracier propose dans son catalogue des plats rectifiés  sur une vingtaine de nuances différentes et des ronds rectifiés. Exemples : Nortier, Rectification 46 à Saint-Céret, Sud Rectif Mécanique, CB rectification à Castelginest sont des rectifieurs.

 

L’électroérosion est un procédé d’usinage qui consiste à enlever de la matière dans une pièce en utilisant des décharges électriques. On parle aussi d’usinage par étincelage. L’électroérosion est particulièrement adaptée à la réalisation des empreintes de moules pour l’injection. De l’eau ou une huile diélectrique spéciale est utilisée dans le bac dans lequel la pièce est immergée. Cette technique d’usinage non conventionnel est utilisée pour la fabrication de pièces très complexes ou très dures. Exemples de sociétés dont c’est l’activité principale ou équipées de machines électroérosion par fil: Cristin Electro Erosion, PMP, VMI, Gasc…

 

Pour les plaques, les opérations de formage à froid les plus courantes sont le pliage, le cintrage et l’emboutissage.

Calcul de poids acier et acier inoxydabl[...]
Document Microsoft Excel [45.5 KB]
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Aciers spéciaux

Aciersspeciaux

Frédéric Crespel

3 rue de la paix

31790 Saint-Sauveur

Tél.: 07.81.62.45.79

 

Vous pouvez nous écrire à:

aciersspeciaux@gmail.com